La Traversée du VERCORS…

Des gorges d’ Archiane à Lans en Vercors par les Hauts Plateaux du VERCORS

 

Jeudi 1er Août

5h45, un premier rendez vous matinal sur le parting du collège Léotard, le temps d’échanger quelques bises et de charger les bicyclettes mal adaptées à la galerie de l’ Espace et déjà, l’équipe se scinde en deux pour aller récupérer Stéphane à Flassans à bord du tank étoilé de Pascal qui ne manquera pas un petit stop pour le ravito du midi.

Après Sisteron, nous rattapons le véhicule du Club et ses occupants groguis de fatigue qui réclament une pause café.

Nous filons ensuite en direction de Châtillon en Diois, trouvons le départ de notre étape du jour à Mené, un petit hameau tranquille au croisement de 3 vallées très encaissées.

La trace GP nous envoie sur une piste rocailleuse pentue à souhait, marquant le début d’une longue ascension qui perdra pour un temps incertain, les indications électroniques, et nous obligera à quelques détours hasardeux. Après deux bonnes heures de moulinage sous une chaleur plombante, nous atteignons un point de bascule, bien loin de notre chemin initialement prévu, mais suffisamment ombragé pour une halte casse-croûte appréciée de tous.

La descente par un sentier par un sentier en dévers très chaotique ne nous offre pas de répit ni de grande satisfaction de pilotage. Mais soudain une ouverture, par un single joliment dessiné et très ludique nous glissons sur les Nonnières. Un ruisseau bien frais nous attend à l’arrivée de cette première partie de parcours délicate.

A la recherche de truites...pêche à l'ancienne

L’équipe reboostée suit avec une attention bien plus soutenue les indications GPS. A un rythme rando, sur des sentiers forestiers nous rejoignons le village d’Archiane.

Un nécessaire ravitaillement en eau, nous permet de faire un point carte et d’ hésiter un instant, avant de s’élancer sur la boucle éprouvante du Cirque d’ Archiane.

 

Après un long portage…assez pénible, un point de vue sublime s’offre à nous. Nous sommes cernés par les falaises qui délimitent les hauts plateaux du Vercors. C’est une chouette descente qui récompense les efforts de l’ingrate ascension.

Nous nous hâtons de conclure par une succession de passages roulants dans un profil descendant, et une très belle enfilade d’épingles sur un onctueux tapis de feuilles.

Des passages parfois délicats...

Retour aux voitures sur les coups de 19h, après une longue journée de vtt dans une nature très sauvage. Nous regagnons notre gite, l’ Abbaye de Valcroissant.

Blottie, au fond d’un vallon luxuriant dominé par les falaises majestueuses de Glandasse, ce lieu de retraite totalement insolite semble attirer les esprits méditateurs. Les rencontres que nous faisons sur place sont un peu déroutantes. Pas très loquaces les hôtes, notre équipe un peu joyeuse dérange le silence assourdissant de ce havre de paix. Nos hôteliers, éleveurs agriculteurs, au tempérament plutôt discret nous régalent de plats préparés avec les produits du terroir.

Après une nuit en dortoir, dans ce qui a du être, dans des temps moyenâgeux, une petite chapelle, nous levons le camp, sur les coups de 9 heures, pour le Col du Rousset.

VENDREDI 2 AOUT  2éme étape

C’est là que nous laissons les voitures pour une deuxième étape qui doit nous permettre d’apprécier l’immensité des hauts plateaux.

Nous dégringlolons par le bitume jusqu’au village de Rousset où commence l’ascension vers notre terrain de jeu de la journée. Arrivés sur les hauteurs, nous pédalons sur de larges pistes forestières vallonnées entrecoupées de belles clairières, avant d’atteindre le grand plateau.

 

Une pause pique nique sous les résineux,

Même pas fatigué, après la pause déjeuner...

et nous voilà repartis guillerets sur des chemins de bergers, à la rencontre de troupeaux en pâturage.

Nous parcourons cet espace grandiose en profitant d’un panorama exceptionnel.

A quelques kilomètres de la station, les chemins se séparents. Pascal et moi regagnons le col du Rousset pour redescendre les véhicules au gîte, après quelques arrêts obligatoires sur les bordures vertigineuses de ces falaises plongeant sur la vallée.

Les autres s’engagent pour une longue descente vers Die, suivie d’une rude option de rejoindre l’ abbaye par un GR escarpé, qui s’avère inadapté à la pratique du vtt. Nous retrouvons nos partenaires de raid dans un état de fatigue avancée.

Petit apéro mérité, un merveilleux gratin de lasagnes « maison » dégusté dans les jardins de l’abbaye et quelques bulles de Clairette pour accompagner la naissance d’une nuit étoilée, voilà de quoi réconforter l’équipage.

Samedi 3 Août   3éme étape 

Départ du col du Rousset pour certains qui auront la chance de rallier la Chapelle en Vercors par de belles pistes. Transfert de véhicules pour Jean Louis et moi jusqu’à Villard de Lans. Jean Claude le propriètaire du gite nous raccompagne jusqu’à la Chapelle en Vercors où nous retrouvons les copains pour une très belle suite de parcours empruntant des sentiers à l’allure de toboggans géants dans de magnifiques forêts de sapins qui nous conduisent aux portes du domaine nordique d’ Herbouilly, une immense étendue d’herbes et de fleurs sauvages. La suite des réjouissances se concrétise par une terrible ascension, franchissable à vélo mais au prix d’efforts digestifs éprouvants. Nous rejoignons la route du col pour quelques kilomètres de goudron et une rafraichissante escale coca-cola au somment.

La fin du parcours nous ramène via Corrençon, sur Villard, par de jolies pistes au profil ondulé tantôt en forêt tantôt sur les versants des prairies de montagne.

Eh oui PASCAL, 1530m !

A l’arrivée au gîte un viel abreuvoir de pierre alimenté par une source naturelle aux eaux glaciales (8°) sera le pôle d’attraction de cette fin de journée touristique plutôt sportive !

On y est tous passés. Certains se sont immergés plus franchement que d’autres.

La maitresse de maison nous régale de sa cuisine maison très créative. Les plats sont mijotés au feu de bois et le pain est cuit à la chaleur des braises.

Le dortoir collectif, plutôt intime, nous réserve une nuit chaude et agitée.

Gite d’étape  » L’ Essendole » hautement recommandable !

 

Dimanche 4 Août   4éme et dernière étape.

La matinée du dimanche nous emmène vers les sommets alentours. En trichant un peu nous grimpons une partie grâce aux télécabines de la station. Le reste sera suffisamment raide pour calmer les esprits explorateurs… Après une étude sommaire des plans de pistes de ski nous entamons une descente par du single bien tracé aux virages relevés. Mais rapidement,, nous optons pour un retour vers le gîte par le GR direct qui se révèle très technique mais plus conforme à notre pratique du vélo tout terrain, avec ses surprises diverses et variées, ses cascades magiques, ses petits points de bois, ses ruisseaux d’altitude, ses pierriers accidentés, ses randonneurs mal embouhés, ses belles courbes si plaisantes à négocier…

A midi nous rentrons, repus, légèrement étourdis par la fatigue de ces 4 journées athlétiques et éblouis par la beauté de ce merveilleux site qu’est le Parc Naturel du Vercors.

C’est vers 19 heures par un détour jusqu’aux portes de Grenoble qui nous regagnons Fréjus grâce à nos vaillants chauffeurs.

Grand Merci à Pascal, Jean Yves et Jean Louis !

 

Compte rendu établi par Christine.

 

Bientôt en ligne,  une galerie photos du RAID.

4 commentaires

  • Onésime Stéphane

    Un raid inoubliable,des paysages magnifiques,une ambiance top.
    Merci à tous et bravo à christine pour ce très beau résumé.

  • Georges vakanas

    Je decouvre cette superbe region par par ce documentaire superbe de christine mais bon,j’aurai preferai partager cette aventure avec vous! A bientot pour un prochain…

  • Claude

    Oui s’était super, je le savais déjà avant de signer !!merci encore aux organisateurs

  • fred

    Un grand merci au club et à Jean-Louis en particulier pour l’organisation de ce raid magnifique.Paysages somptueux,sentiers magiques,ambiance au top…bref du vtt comme on aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *